21/02/2018
Détection des talents : panorama international des méthodes d’évaluation

Quelles sont les pratiques d’évaluation et de détection des talents en Europe et en Amérique du Nord ?

Comment ont-elles évoluées ? Quels sont les apports du digital dans le domaine de l’évaluation des talents ? Voici les sujets mis en lumière  par FuturSkill Digital, EPSI et Right Management au cours d’une table ronde organisée lors du dernier Congrès HR.

 

José Miguel Sépulveda, expert en évaluation et outils psychométriques pour FuturSkill rappelle l’émergence des outils d’évaluation au début du siècle dernier afin de détecter les enfants en échec scolaire. Utilisés ensuite dans le domaine militaire, les outils d’évaluation permettent de détecter les risques potentiels chez les espions recrutés par l’Armée.

L’extension des méthodes d’évaluation à la sphère de l’entreprise apparait plus tardivement. Au début des années 90, les pratiques d’évaluation se répandent dans les RH et se professionnalisent. Objectif : structurer et fiabiliser les méthodes de détection des talents avec des modèles de prédiction. Il s’agit donc de mettre en place des méthodes d’entretiens structurées où les enjeux et les critères de recrutement sont déterminés en amont.

Leadership : de la performance au haut potentiel

Si les méthodes employées pour la détection des talents et les pratiques d’évaluation diffèrent selon les pays, certaines tendances se globalisent en matière d’évaluation, comme l’explique Thomas Henrisken, Directeur Talent Assessment Solutions chez Right Management. L’ère de la promotion à l’ancienneté est bel et bien révolue. En termes de leadership, la performance ne suffit plus, on cherche aujourd’hui à sélectionner les hauts potentiels, moteurs de l’entreprise.

Auparavant les entreprises cherchaient des collaborateurs capables d’exécuter des processus. Ce qui fait la différence aujourd’hui, c’est le comportement et le savoir-être des collaborateurs.  On cherche donc à objectiver les méthodes afin d’évaluer la personnalité et les compétences comportementales.

Développer la performance : du savoir-faire au savoir-être

André Durivage, Professeur à l’Université du Québec et co-fondateur d’EPSI explique  : « L’approche par compétences se développe de plus en plus. » Auparavant, on recherchait avant tout à évaluer des compétences techniques. Aujourd’hui, on recherche des personnalités. Illustration avec la Banque Desjardins au Canada. Confrontée à un grand changement culturel, la Banque a investit 4 millions de dollars canadiens pour refondre son  modèle d’évaluation. Résultat : elle a doublé son chiffre d’affaires et ses profits entre 2003 et 2013. Preuve qu’avoir les bonnes personnes au bon endroit favorise la performance de l’entreprise.